Le journaliste canadien Dostaler O’Leary est l’initiateur de sa création à Limoges en 1950. Elle était plutôt une amicale qui était un lieu de rencontre des journalistes de langue française à travers le monde. Au fil des années, elle s’est peu à peu transformée en union professionnelle.

Dans un certain nombre d’États, la section nationale est la seule Union professionnelle à rassembler les journalistes. Cela fait de l’UPF l’une des organisations les plus représentatives de la profession.

L’association a connu les appellations suivantes :

– Association internationale des journalistes de langue française (AIJLF)

– Union internationale des journalistes et de la presse de langue française (UIJPLF)

– Union internationale de la presse francophone (UPF)

Ces trois appellations sont la propriété exclusive de l’Union internationale de la presse francophone (UPF).